L’hommage de l’UNFP aux victimes de Furiani

Posté le 05.05.2017 à 11h34

Il y a vingt-cinq ans déjà, le 5 mai 1992, un soir de demi-finale de Coupe de France, qui devait être une grande fête du football entre le Sporting Club de Bastia et l’Olympique de Marseille, se transforma en une terrible catastrophe, qui meurtrit la Corse entière et tout le monde du football.

L’effondrement d’une tribune du Stade Armand-Cesari à Furiani entraîna le décès de 18 personnes et fit 2357 blessés.

L’UNFP s’associe, en ce jour de commémoration, à la douleur du Sporting Club de Bastia, des victimes, des familles et des proches touchés de près ou de loin par ce drame; un drame que nous n’oublierons jamais.

Vendredi soir, une minute de silence ou d’applaudissements sera observée sur l’ensemble des stades des clubs professionnels de l’Hexagone.

Les derniers articles