Le pécule de fin de carrière

Première grande victoire de l’UNFP en 1964, le pécule de fin de carrière est une caisse de prévoyance où la solidarité est de mise. Les joueurs cotisent tout au long de leur carrière à un taux identique, mais avec des salaires forcément différents. Pour une certaine catégorie de joueurs, c’est donc aussi un acte de solidarité.
Lorsqu’ils décident d’arrêter leur carrière, leur pécule est pourtant calculé sur une même base annuelle. Cette somme est alors multipliée par le nombre d’années de contrat professionnel ou fédéral (à condition que la première année de cotisations ait portée sur un contrat professionnel) effectuées par le joueur. Un minimum de quatre années est exigé, sinon il est procédé à un remboursement des cotisations versées.
Les clubs cotisent également et l’UNFP abonde, annuellement, au pécule.

Comment ça marche?

Pour tout savoir du pécule...

Les clubs (2,5%) et les joueurs (4%) cotisent chaque mois au pécule sous le libellé « prévoyance LFP », l’UNFP l’abonde à hauteur d’environ un million d’euros par an, et continuera de le faire tant que la convention sur droits télés signée avec la LFP le lui permettra.
Le montant perçu par le joueur – six mois au moins après la fin de sa carrière – correspondra au pécule annuel (8 000 euros brut en 2017) multiplié par le nombre d’années de contrat.
Attention, le pécule est soumis à cotisations et il est imposable!

Comment obtenir son pécule?

La marche à suivre...

En s’adressant à Virginie Eberhard à l’UNFP (01 40 39 91 07, virginie@unfp.org), qui vous indiquera la marche à suivre et les documents à fournir.
La constitution d’un dossier « pécule » complet peut demander parfois plusieurs mois. C’est pourquoi il est important de conserver tous les bulletins de salaire reçus tout au long de votre carrière.