Un seul et même football!

Posté le 27.02.2019 à 19h41

A 100 jours de l’ouverture de la Coupe du monde féminine et du premier match de l’équipe de France, le 7 juin contre la Corée du Sud, l’UNFP a posté, ce mercredi 27 février, un premier message sur ses réseaux sociaux, comme nous le ferons chaque jour jusqu’à la fin de la compétition qui, faut-il le rappeler, se jouera en France.

Il s’agira, bien évidemment, de soutenir les Bleues, parties à la conquête du titre mondial comme nous l’espérons tous, mais aussi, au-delà de notre rôle de supporters, de continuer à défendre les idées qui sont les nôtres et de rappeler, par exemple, qu’il n’existe qu’un seul et même football.

Bien avant que cela soit de saison, l’UNFP a porté ce message, et depuis quelques années, à mesure que se professionnalisaient et se structuraient les clubs avec lesquels de plus en plus de joueuses ont des engagements contractuels, notre syndicat s’est donné les moyens d’accompagner les footballeuses à l’identique des footballeurs pour la défense de leurs droits et pour leur rappeler aussi leurs devoirs, pour faire évoluer leur statut et leurs conditions de travail.

En leur ouvrant les portes de l’adhésion, puis celles de nos services (Assurance, conseils en gestion, management, reconversion, demain Passeport Pro), et tout dernièrement celle de notre Comité directeur, dont Eugénie Le Sommer est membre, en organisant des réunions régulièrement au sein des clubs où nous comptons désormais des délégués, sans oublier de valoriser leur image via nos Trophées, dont le premier remonte à… 2001 ou de les embarquer dans le mouvement Positive football, l’UNFP est totalement dans son rôle et elle est bien décidée à s’inscrire, ici aussi, dans la durée, rejetant selon ses habitudes tous effets de mode.

Car de la même façon que nous n’avons pas attendu la prochaine Coupe du monde, ou l’élan de sympathie née en France autour des Bleues lors de précédentes compétitions, notre engagement survivra après le mondial, dont le succès populaire est déjà acquis et qui se présente bien comme une formidable vitrine médiatique, offerte aux footballeuses.

Donc au football, tout simplement.

 

 

Twitter, Instagram, Facebook : l'UNFP se multiplie...
Les derniers articles