Kylian au carré !

Posté le 19.05.2019 à 22h02

La 28e Cérémonie des Trophées UNFP du football a rendu son verdict, confirmant – s’il en était besoin – que Kylian Mbappé est hors norme. Le champion du monde est devenu, ce dimanche devant les caméras de beIN SPORTS, le premier joueur de l’histoire a réalisé un incroyable doublé : meilleur joueur de Ligue 1 Conforama et meilleur espoir, ce Trophée que le Parisien remporte là pour la troisième fois de suite. Un exploit également réalisé par Dzsenifer Marozsan, la Lyonnaise, élue meilleure joueuse de Division 1. Un succès de plus, qui vient ponctuer l’incroyable saison des joueuses de l’OL : championnat, Coupe de France et une sixième Coupe des… championnes, la quatrième de rang, tout juste rapportée de Budapest !

Et dire qu’il n’a que 20 ans ! Tout a déjà été dit, écrit, filmé : son incroyable talent, sa précocité, sa maturité, son engagement pour les autres en dehors du terrain, mais cela résonne encore. Encore et toujours. Avec Kylian Mbappé, il faut donc s’habituer à répéter, inlassablement, les choses, car sa carrière ne fait que commencer et son appétit va grandissant.

Le gamin de Bondy renverse tout sur son passage, repousse les limites aussi facilement qu’il aime à sourire, parce qu’il croque le football, parce qu’il s’amuse, parce que sa trajectoire, flamboyante, n’est que l’expression de la passion qu’il voue au jeu et qu’il travaille, durement, pour qu’elle puisse s’afficher sur les terrains. Etre doué ne suffit, ni pour exister, ni pour durer dans le football d’aujourd’hui, il est évident que le meilleur buteur de la saison l’a bien compris.

Il fallait aussi, dans ce Paris Saint-Germain qui n’a pas atteint les objectifs espérés, avoir la force du supporter la pression, de porter l’équipe dans les moments difficiles, quand les autres leaders, blessés – Neymar Jr, Cavani… -, manquaient à l’appel, ou quand il fallut, aussi, relancer la machine au lendemain de la terrible désillusion européenne. Une fois encore, Kylian Mbappé, le surdoué, a été au rendez-vous, ne fuyant pas ses responsabilités, apprenant que rien n’est jamais acquis, que rien ne se donne dans le football, même à l’enfant-roi.

Jeune lui aussi, puisqu’il n’a que 23 ans, Mike Maignan, le gardien lillois, a réalisé, comme l’ensemble du collectif nordiste, un superbe saison et la défense des Dogues, la meilleure du championnat à ce jour, a beaucoup compté dans le renouveau du LOSC. Le voilà qui succède donc à Steve Mandanda, la référence des dix dernières années, comme l’était Grégory Coupet avant lui.

La saison des Lillois est également marquée du sceau de Christophe Galtier, élu meilleur entraîneur de L1 pour la seconde fois, mais qui n’a pas eu, ce dimanche, à partager la scène avec un autre lauréat, comme la première fois lorsque, cas unique, Carlo Ancelotti et lui totalisèrent le même nombre de votes au terme de la saison 2012-2013.

Puisqu’il le voilà seul aux commandes, cette fois, il ne bouderait certainement pas son plaisir à diriger l’équipe type de la saison, retrouvant deux de « ses » joueurs puisqu’outre Mike Maignon, y figure le talentueux Nicolas Pépé, l’une des attractions de la saison. Un onze où ont pris place six Parisiens – lls étaient sept la saison dernière ! – deux Lyonnais (Ferland Mendy et Thomas Ndombele) et un Strasbourgeois en la personne de Kenny Lala.

 

Charbonnier, sept Messins et Demarconnay !

 

Les champions messins de Domino’s Ligue 2 sont, eux, sept à figurer dans la meilleure équipe de la saison, telle que l’ont élue les joueurs. Mais cette présence en force n’a toutefois pas permis à l’entre eux de décrocher le Trophée de meilleur joueur de la saison, qui revient à Gaëtan Charbonnier, le Brestois, buteur mais pas que, insolent de régularité au sein d’une formation, qui, elle aussi, retrouvera la Ligue 1 Conforama, la saison prochaine.

La régularité, c’est aussi ce qui a marqué la saison de Vincent Demarconnay dans le but du Paris FC, qui a réussi, vendredi dernier, son 23e « clean sheet« , incroyable exploit, qu’aucun autre gardien professionnel d’un grand championnat européen n’a réussi, et qui lui vaut, à 36 ans, de remporter un Trophée amplement mérité ! Son émotion était palpable…

La victoire de Pascal Gastien l’est tout autant, récompensant un entraîneur apprécié de tous, qui a réussi à tirer le meilleur de son équipe, même s’il a pu, un temps, sans doute espérer mieux qu’une place au milieu du tableau pour Clermont.

 

Un triplé, un doublé…

 

Particulièrement relevée, cette année encore, la course au Trophée de meilleure joueuse de Division 1 ne pouvait pas, personne ne nous en voudra de l’écrire à commencer par Kadidiatou Diani, la Parisienne, seule des cinq nommées à ne pas porter le maillot des sextuples championnes d’Europe. Amandine Henry, Eugénie Le Sommer (deux fois vainqueur) et Amel Majri (lauréate en 2016 ) se consoleront de ne pas décrocher la récompense en pensant qu’elle revient à une de leurs coéquipières, en la personne de Dzsenifer Marozsan, couronnée pour la troisième fois de suite.

Pas de triplé, mais un doublé pour Marie-Antoinette Katoto, la Parisienne. Ce second Trophée de meilleur espoir de Division 1, lui donnera un peu de baume au coeur – elle n’a pas été retenue dans la sélection française pour la Coupe du monde – et l’encouragera certainement à redoubler d’efforts et de travail, elle dont la carrière ne fait que commencer…

 

Buteurs à l’honneur !

 

Lui, non plus, n’a pas été retenu pour la dernière Coupe du monde, mais il est resté supporter des Bleus, champions du monde l’an dernier. Quatre d’entre (Griezmann, Kanté Lloris et Pogba) figuraient avec lui parmi les nommés d’un Trophée de meilleur Français à l’étranger que Griezmann (une fois) et Kanté (deux fois) ont soulevé depuis sa création.

Auteur d’une incroyable année au sein d’une équipe madrilène qu’il a maintenu à flot tant bien que mal, le meilleur buteur français en Ligue des Champions se voit ici récompensé, onze ans après avoir remporté le Trophée de meilleur joueur de L1, lorsqu’il enflammait Gerland…

C’est un autre incroyable buteur, un joueur et un homme exceptionnel, auquel l’UNFP a décidé de remettre son Trophée d’honneur. La carrière et les engagements de Didier Drogba, y compris au sein de la Division Afrique de la FIFPro dont il est le président d’honneur ou de l’Association des Footballeurs Ivoiriens dont il est un des membres fondateurs, parlent pour lui. Sa carrière et son palmarès, aussi, qui le placent parmi les plus grands joueurs africains de tous les temps. Une star, oui, adulé partout où il a joué, mais une star à hauteur d’homme, humble, comme seuls le sont les plus grands !

Homme engagé, le Nîmois Fethi Harek, membre du Comité directeur de l’UNFP, l’est aussi…. Son aide et son soutien aux orphelins du village de Bordj Zamoura, en Algérie, sont logiquement récompensés par le Trophée UNFP-Fondaction du football.

 

Le palmarès complet (Saison 2018-2019)

Meilleur joueur de Ligue 1 Conforama

Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain)

Meilleur gardien de Ligue 1 Conforama

Mike Maignan (Lille OSC)

Meilleur espoir de Ligue 1 Conforama

Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain)

Plus beau but de Ligue 1 Conforama (vote du public)

Loïc Rémy (Lille OSC)

Equipe-Type Ligue 1 Conforama

Mike Maignan (Lille OSC) – Kenny Lala (RC Strasbourg), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Ferland Mendy (OL) – Marco Verratti (PSG), Tanguy Ndombele (OL), Angel Di Maria (PSG) – Kylian Mbappé (PSG), Nicolas Pépé (Lille OSC), Neymar Jr (PSG)

Meilleur entraîneur de Ligue 1 Conforama

Christophe Galtier (Lille OSC)

Meilleur joueur de Domino’s Ligue 2

Gaétan Charbonnier (Stade Brestois)

Meilleur gardien de Domino’s Ligue 2

Vincent Demarconnay (Paris FC)

Plus beau but de Domino’s Ligue 2 (jury beIN SPORTS)

Wilfried Moimbé (AS Nancy-Lorraine)

Equipe-type de Domino’s Ligue 2

Vincent Demarconnay (Paris FC) – Fabien Centonze (RC Lens), John Boye (FC Metz), Stoppila Sunzu (FC Metz), Thomas Delaine (FC Metz) – Renaud Cohade (FC Metz), Farid Boulaya (FC Metz), Alexis Claude Maurice (FC Lorient) – Habid Diallo (FC Metz), Gaétan Charbonnier (Stade Brestois), Opa Nguette (FC Metz).

Meilleur entraîneur de Domino’s Ligue 2

Pascal Gastien (Clermont)

Meilleure joueuse de Division 1

Dzsenifer Marozsan (Olympique Lyonnais)

Meilleur espoir féminin de Division 1

Marie-Antoinette Katoto (Paris Saint-Germain)

Meilleur joueur français à l’étranger

Karim Benzema (Real Madrid)

 Meilleur Arbitre Central de Ligue 1 Conforama
Clément Turpin

Meilleur Arbitre Assistant de Ligue 1 Conforama

Michaël Annonier

Meilleur Arbitre Central de Domino’s Ligue 2

William Lavis

Meilleur Arbitre Assistant de Domino’s Ligue 2

Ludovic Reyes

Trophée UNFP-Fondaction

Fethi Harek (Nîmes Olympique) pour l’association Besmet Yatim

Trophée d’honneur UNFP

Didier Drogba

Les derniers articles