Travailler à l’élaboration de nouveaux modèles vertueux…

Posté le 08.07.2020 à 17h50

L’Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP) salue les nominations de Jean-Michel Blanquer comme ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, et se félicite du rapprochement stratégique entre éducation, jeunesse et sport

Dans un contexte de crise inédite, Philippe Piat et Sylvain Kastendeuch, coprésidents de l’UNFP, prennent acte et notent les perspectives positives du virage pris par le gouvernement de M. Jean Castex en rapprochant trois périmètres essentiels et complémentaires de l’action publique. Ils entendent contribuer activement à la feuille de route de ces ministères en tant que syndicat des footballeurs.

 

L’Union Nationale des Footballeurs Professionnels salue très chaleureusement la nomination de Monsieur Jean-Michel Blanquer comme ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que celle de Roxana Maracineanu comme ministre chargée des Sports et leur souhaite une pleine réussite dans l’exercice de leurs missions.

Philippe Piat déclare : « La crise que le sport français traverse demande une réponse forte et concertée. Ces nominations nous semblent être l’expression d’une véritable vision stratégique pour le sport et l’éducation française, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir. »

Sylvain Kastendeuch ajoute : « Nous félicitons les ministres pour ces nominations. La stabilité et la hauteur de vue incarnées par ces nominations nous rassurent quant à la capacité du gouvernement à proposer un véritable plan de relance du sport français, dans lequel les footballeurs.euses professionnel(les) sont prêts à jouer pleinement leur rôle et faire ainsi renaître notre patriotisme sportif. »

Le rapprochement qui s’opère entre l’éducation, la jeunesse et le sport est pour l’UNFP un signal très positif quant à la capacité du gouvernement à répondre efficacement aux grands enjeux auxquels la société française devra faire face prochainement, et qui étaient jusque-là trop souvent abordés en silos.

La formation de nos sportifs est un moyen adapté pour permettre à nos athlètes d’être meilleurs dans l’exercice de leur fonction, de contribuer pleinement à la société pendant leur carrière, mais aussi après avoir quitté les terrains, en misant sur de nouvelles méthodes et des moyens liés à la formation et à l’éducation. L’excellence française en la matière doit pouvoir être mise à disposition de ces femmes et ces hommes, dès leur plus jeune âge, tout au long de leur carrière et après.

D’autres sujets sont également prioritaires et devront être abordés dans cette approche globale: la compétitivité des sports français, leurs modèles de gouvernance, la lutte contre les inégalités, la valorisation des performances sportives de nos athlètes, mais aussi de leur engagement sociétal, notamment auprès des plus jeunes. Le rayonnement du sport français est grand. Mais nous devons dès à présent agir collectivement pour construire demain de meilleures filières sportives et éducatives, garantes d’équité sur le territoire national et à l’échelle européenne.

L’UNFP se tient à la disposition des ministres nommés pour travailler à l’élaboration de nouveaux modèles vertueux dans lesquels le football professionnel a un rôle à jouer, au bénéfice de l’ensemble des Françaises et des Français.

 

Philippe Piat, Sylvain Kastendeuch

Coprésidents de l’UNFP

Les derniers articles