AG: revoilà les joueurs au centre du jeu !

Posté le 09.11.2020 à 18h24

« C’est bien la première fois, depuis que je participe aux assemblées générales de l’UNFP, qu’il nous faut recourir à la visioconférence… Mais cela ne nous empêchera pas de tenir cette AG dans les meilleures conditions possibles, compte tenu de la crise sanitaire que nous traversons évidemment, de revenir sur les actions qui furent les nôtres ces derniers temps et qui ont permis à l’UNFP, grâce à un positionnement fort, à des idées claires et constructives et à une communication maîtrisée, de s’affirmer comme un partenaire incontournable, de partager avec vous notre vision pour les prochains mois et, enfin, de vous appeler à élire le nouveau comité directeur pour les deux années à venir… »

Philippe Piat, coprésident de notre syndicat, a parfaitement planté le décor dans son introduction à l’AG de l’UNFP, qui s’est tenue ce lundi 9 novembre devant 101… connectés dont une belle représentation de délégués-clubs.

La crise a, en effet, confirmé le lien fort, indestructible, patiemment renforcé depuis de nombreuses années, avec les joueurs. C’est toujours en leur nom que l’UNFP a agi depuis le mois de mars avec comme première préoccupation « de protéger avant tout leur santé et celle de leur famille, a rappelé Sylvain Kastendeuch, coprésident. Mais au-delà de l’impérieuse nécessité qui nous était faite de répondre aux inquiétudes de nos adhérents et d’en faire un préalable à toutes les décisions qui devaient être prises, parfois dans la douleur, l’UNFP s’est également positionnée pour peser sur le domaine social et économique, passant parfois par la fenêtre, dans un premier temps, quand la porte nous était fermée.

« Mais notre persévérance à prôner l’union, à appeler à un dialogue constructif, à tenir un discours cohérent, construit, constructif, notre volonté à inscrire nos actions dans un cadre collectif a finalement porté ses fruits. L’accord sur les salaires d’avril, qui a servi d’exemple pour un grand nombre de pays, en est l’une des preuves les plus significatives… »

Peu ou pas sollicitée au début de la crise, l’UNFP a su et pu depuis, par ses idées, son engagement et ses actions, agir pour se retrouver au centre du terrain, y compris au niveau sociétal grâce aux différentes campagnes que Positive Football et Players For Society ont accompagnées ou mêmes créées, qui ont, une fois encore, témoigné de l’incroyable impact des footballeurs.euses d’autant plus lorsqu’ils laissent parler leur cœur.

« Si nous pouvions, à un moment, être inquiets au regard de la gouvernance du football professionnel en France, nous avons par nos actions, forcé le destin, pour finalement porter nos idées lors de l’élection du nouveau président de la LFP. Et l’arrivée de Vincent Labrune répond parfaitement à la volonté d’ouverture et de partage qui était la nôtre, à la création de nouvelles dynamiques pour l’intérêt général. Ce que, conclut Philippe Piat, nous appelions de nos vœux. »

Et Sylvain Kastendeuch d’enchaîner : « Voilà plusieurs années que nous faisions le constat d’un dialogue social à l’arrêt en France, à contre-courant du reste de l’Europe, notamment. Quelques semaines après l’élection de Vincent Labrune, la situation semble revenir à la normale et j’en veux pour preuve la volonté du nouveau président de la LFP de s’appuyer sur l’UNFP et de nous associer à tous les travaux de réforme du football français. Nous ressentons désormais également à la FFF la même volonté de coconstruire avec nous.

« Un vent nouveau souffle, c’est une évidence, et l’UNFP, au nom des 92 pour cent des joueurs qui nous ont fait confiance lors de la saison écoulée, a bien l’intention d’en profiter pour participer pleinement à la nécessaire restructuration du football professionnel en France ! »

 

Au revoir JJA !

L’élection du Comité directeur pour les deux années à venir a marqué un nouveau tournant dans l’histoire de l’UNFP. Même à travers les écrans, l’émotion était palpable quand Philippe Piat et Sylvain Kastendeuch ont rendu, tour à tour, hommage à Jean-Jacques Amorfini, vice-président de l’UNFP depuis le milieu des années 80, et qui quitte aujourd’hui le Comité directeur.

Il fut, avec René Charrier, l’un des premiers compagnons de route de Philippe Piat, participa au développement d’un syndicat qui lui doit beaucoup, « et, confia Sylvain Kastendeuch, il a énormément compté par son engagement et la force de ses convictions, dans ma décision de me mettre, moi aussi, au service des joueurs. »

Désormais vice-président d’honneur et toujours présent au sein du syndicat, JJA – comme on l’appelle affectueusement à l’UNFP – est l’un des sept membres de l’ancien Comité directeur a tiré sa révérence, alors que Yunis Abdelhamid, Kadidiatou Diani, Léo Dubois, Brice Maubleu, Valentin Rongier, Lindsay Rose et Adrien Thomasson y font leur entrée.

À noter que deux ans à peine après avoir été la première femme membre de ce comité, Eugénie Le Sommer – aujourd’hui imitée par Kadidiatou Diani – en est devenue, lundi, la secrétaire générale…

 

Le nouveau Comité directeur de l’UNFP (2020-2022)

 

Bureau

Coprésidents : Philippe PIAT et Sylvain KASTENDEUCH.

Vice-Présidents d’honneur : René CHARRIER et Jean-Jacques AMORFINI.

Vice-Président s : Fabien SAFANJON et David TERRIER.

Secrétaire Générale : Eugénie LE SOMMER.

Secrétaire Général-adjoint : Éric MARESTER.

Trésorier : David TERRIER.

Trésorier-adjoint : Vincent MURATORI.

 

Membres

Yunis ABDELHAMID, Paul BAYSSE, Jean Alain BOUMSONG, Kadidiatou DIANI, Léo DUBOIS, Régis GURTNER, Fethi HAREK, Maxime LE MARCHAND, Brice MAUBLEU, Valentin RONGIER, Lindsay ROSE, Romain THOMAS, Adrien THOMASSON

Le nouveau Comité directeur de l'UNFP pour les années 2020-2022...
Les derniers articles