L’UNFP porte plainte!

Posté le 22.11.2021 à 20h15

Sollicitée, dès hier soir, par un grand nombre de joueurs, inquiets pour leur sécurité, l’UNFP continuera, dans les prochains jours, à contacter et à écouter le plus grand nombre possible d’entre eux.

Mais sans attendre la fin de cette consultation, qui témoigne déjà de la volonté des footballeurs d’aller vers la gradation des actions visant à leur protection et compte tenu de la gravité des faits et des actes de violences répétés dont ils sont les victimes depuis le début de la saison, l’UNFP, qui s’était portée partie civile après les incidents lors de la rencontre Nice-Marseille, en août dernier, a décidé cette fois de porter plainte contre l’agresseur de Dimitri Payet, de se constituer également partie civile au nom de la profession et dans l’intérêt des joueurs et demandera des sanctions exemplaires, suffisamment dissuasives pour que cesse cette violence gratuite qui salit l’image du football professionnel français.

Au-delà de cette plainte, l’UNFP est déterminée à agir et s’engage à porter, auprès de toutes les parties concernées, les mesures nécessaires à la protection de l’intégrité physique des joueurs comme ces derniers l’exigent.

C’est le message que délivrera – avec fermeté et au nom des joueurs – Philippe Piat, coprésident du syndicat français, ce mardi matin lors de la réunion d’urgence organisée au ministère de l’Intérieur.

 

L’UNFP

Les derniers articles