On a parlé d’engagement sociétal avec les jeunes auxerrois…

Posté le 22.03.2022 à 15h07

Le programme Passeport Pro, conçu et développé par les équipes de l’UNFP, pour accompagner au mieux les premiers pas des jeunes joueurs dans le milieu professionnel, poursuit son déploiement cette saison.

Après des interventions sur la maîtrise de la communication avec le média-training, sur la bonne gestion des réseaux sociaux et sur le comportement professionnel, nos experts se sont de nouveau déplacés en terre bourguignonne, pour sensibiliser ce lundi après-midi les jeunes pros de l’AJA sur le thème l’engagement sociétal.

Et pour cette quatrième intervention de la saison au sein de l’AJA, Franck Signorino, ancien joueur professionnel, qui accompagne depuis quatre années maintenant les joueurs et joueuses qui souhaitent s’engager dans des actions sociales et citoyennes, a parlé d’engagement sociétal à la dizaine de joueurs pros du groupe N2 présents dans l’amphithéâtre du club.

« L’objectif de cette intervention, nous explique Franck, était de montrer à ces jeunes footballeurs en devenir que le football a le pouvoir de changer les choses et d’avoir un impact positif sur la société et surtout que chaque joueur, à son échelle, peut devenir un acteur important et s’impliquer dans une cause qui lui tient à cœur, de différentes manières ».

Après avoir expliqué ce qu’est l’engagement sociétal, Franck Signorino a présenté le programme Players For Society®, créé par l’UNFP en 2017, dont l’objectif est de mener des actions de terrain et des campagnes de sensibilisation sur une multitude de causes, comme l’enfance, le soutien aux populations fragilisées, le handicap, 
l’environnement, la cause animale, le patrimoine, l’emploi 
dans les zones prioritaires ou encore la parité hommes-femmes.

« Depuis que nous avons lancé ce programme, poursuit Franck, plus de 400 joueurs et joueuses se sont engagés et ont soutenu plus d’une trentaine causes. Je leur ai montré des exemples d’actions concrètes, réalisées par Corentin Tolisso sur le handicap ou par Olivier Giroud, Ngolo Kanté, Amel Majri et Eugénie Le Sommer sur le harcèlement scolaire, ou encore la distribution de matériel de première nécessité à des sans-abri par une trentaine de joueurs l’hiver dernier. Nous avons aussi échangé sur des causes qui leur tiennent à cœur. Il est important qu’ils retiennent que chacun, à son niveau, à le pouvoir de contribuer au bien commun et qu’il n’y a pas d’âge pour s’engager pour une cause. »

Crédit photo : AJ Auxerre