Paris sportifs, Châteauroux s’engage à son tour!

Posté le 23.10.2019 à 14h33

La Ligue de Football Professionnel, en collaboration avec l’UNFP, a organisé ce mercredi 23 octobre 2019 une nouvelle journée de sensibilisation aux risques des paris sportifs, en direction des professionnels et des jeunes du centre de formation de la Berrichonne de Châteauroux.

Cette journée de sensibilisation appelle à une vigilance extrême de tous les acteurs du jeu, y compris le personnel des clubs, soumis à une stricte réglementation, face à ce fléau qui touche tous les sports.

Cindy Monteiro Teixeira (juriste de la Direction des Activités Sportives de la LFP),  Sarah Lacarrière (consultante de la LFP sur l’intégrité) et Philippe Lafon (directeur général de l’UNFP), se sont exprimés devant les joueurs professionnels, puis les jeunes du centre de formation, rappelant les règles à suivre, les dangers encourus et les sanctions, qui ont déjà frappé quelques footballeurs en France, malgré les mises en garde répétées.

Lancé lors de la saison 2013/2014, le programme vise à rappeler la stricte réglementation qui s’impose à tout le personnel des clubs en matière de paris sportifs.  A la fin de cette journée, Nicolas Usaï, entraîneur du groupe professionnel, Yannick Mboné, capitaine, Armindo Ferreira, directeur du centre de formation ainsi que deux jeunes joueurs du centre ont signé la Charte des Paris Sportifs dans laquelle le club et les joueurs s’engagent à respecter les cinq règles suivantes :

La charte des paris sportifs

Règle n°1 : ne pas parier sur le football, ni directement, ni par l’intermédiaire de ses proches ;
Règle n°2 : ne jamais participer au trucage d’un match, même en influençant une phase de jeu secondaire ;
Règle n°3 : ne pas accepter de cadeau, d’argent, de promesses ou même d’invitation de personnes suspectes ;
Règle n°4 : ne donner aucune information inconnue au public sur soi-même, un autre joueur ou le club ;
Règle n°5 : en cas d’approche pour truquer un match, ou en cas de question sur des informations sensibles, toujours en parler à quelqu’un de confiance.

Afin de combattre la manipulation des compétitions sportives, la France s’est dotée d’une loi adoptée le 12 mai 2010. Cette loi a interdit notamment aux acteurs de parier sur les compétitions auxquelles ils participaient. Par le décret du 28 décembre 2017, cette loi a été renforcée afin d’interdire aux acteurs des compétitions sportives de parier sur leur sport. Cette interdiction prévue dans l’article 124 des Règlements de la Fédération Française de Football confère à la Commission de Discipline de la LFP la faculté de sanctionner les acteurs qui ne la respecteraient pas.

Les derniers articles