Philippe Piat réélu président!

Posté le 03.12.2022 à 17h58

L’Union nationale des footballeurs professionnels, UNFP, a tenu, ce samedi 3 décembre à Paris, son Assemblée générale élective, en présence des délégués clubs, à l’issue de laquelle Philippe Piat a été réélu président.

 

La Coupe du monde au Qatar et l’excellent parcours à ce jour des Bleus ne suffisent pas à masquer les nombreuses inquiétudes et interrogations qui pèsent aujourd’hui sur le football professionnel en France…

Depuis le début de la saison, ce sont ainsi 170 joueurs de nos différents championnats qui ont été et restent parfois mis à l’écart. La constitution de loft est devenu l’outil principal de gestion des effectifs, mais aussi un moyen de pression, de répression utilisés par des clubs enfermés dans la logique du trading.

 

Stop au harcèlement !

Le non-respect de façon permanente de l’article 507 de la Charte, au-delà de son impact négatif sur la carrière d’un joueur, a pourtant déjà été jugé comme constitutif d’un fait de harcèlement moral (Anatole Ngamukol contre le Stade de Reims, jugement du 8 janvier 2021), mais malgré les nombreuses actions et alertes de l’UNFP, ni les instances sportives, ni les instances politiques ne semblent, à ce jour, décidées à sanctionner les coupables et à protéger les victimes dont le nombre est en constante augmentation.

Anatole Ngamukol, une intervention marquante…

 

L’intervention de l’ancien Rémois devant l’Assemblée générale a été l’un des moments forts de la journée.

Via une pétition, qui a recueilli près de 700 signatures à ce jour, les joueurs de nos championnats exhortent pourtant la FFF, la LFP et le ministère des sports à agir, a minima à faire respecter la loi !

Au-delà, c’est aussi pour cette raison que l’UNFP milite pour une limitation des effectifs, qui assurerait l’équité des compétitions, qui garantirait l’égalité de traitement et de chance pour des joueurs réunis en un seul et même groupe.

Ce qui n’est pas possible lorsque la moyenne des contrats par club, en Ligue 1, oscille entre 35 et 40. Ce qui devient une évidence à la lecture de cette statistique : les clubs utilisent les 22-23 mêmes joueurs pour assurer 99% de leurs rencontres officielles… et 16 joueurs représentent 90% du temps de jeu !

Pour ces derniers se posent d’ailleurs la question des charges de travail. Les blessures, ces dernières semaines, sont là pour en témoigner mieux que de longs discours, et le nécessaire équilibre à trouver en la matière. Comme la FIFPRO, l’UNFP milite pour un calendrier équilibré à même de protéger l’ensemble des joueurs sans distinction (L1/L2) et souhaite que les premiers acteurs soient directement concernés par l’élaboration des calendriers nationaux et internationaux.

Féminines : un accord collectif en vue ?

Très attentive à la nouvelle gouvernance de la LFP et au lancement de la société commerciale, l’UNFP entend jouer pleinement son rôle et continuer à être une force de proposition…

La saison 2021-2022 a été également marquée par un travail en profondeur pour et avec les féminines. L’objectif : faire reconnaître la profession de footballeuses professionnelles à travers un accord collectif, améliorer les conditions de travail et donc la compétitivité, optimiser la gestion des compétitions pour un spectacle de meilleure qualité et renforcer la visibilité en élargissant la couverture médiatique.

 

Continuité et nouveaux choix stratégiques…

L’élection du Comité directeur de l’UNFP s’est inscrit dans la continuité en offrant à Philippe Piat un nouveau mandat de président au sein d’un board, fort de douze joueuses et joueurs en activité, où apparaissent Joffrey Cuffaut, Gaëtan Weissbeck, Brendan Chardonnet, Vincent Demarconnay et où Ronan Le Crom signe son retour.

Continuité, mais changement également, puisque Sylvain Kastendeuch, coprésident depuis 2006, est appelé à de nouvelles fonctions, conformément aux nouveaux choix stratégiques du syndicat et à l’intérêt qu’il témoigne, depuis des années, pour toutes les questions d’éducation et d’engagement sociétal.

C’est donc demain à la tête d’un fond de dotation que l’UNFP va créer, que Sylvain Kastendeuch, cofondateur du mouvement Players For Society®, développera de nouveaux projets, qui s’inscriront parfaitement dans la mission du syndicat français de travailler à tous les niveaux au bénéfice des joueuses et des joueurs.

 

Le nouveau Comité directeur de l’UNFP (2022-2024)

Bureau

Président : Philippe Piat.

Vice-Président d’Honneur : René Charrier et Jean-Jacques Amorfini.

Vice-Présidents : Fabien Safanjon et David Terrier.

Secrétaire Général : Eugénie Le Sommer.

Secrétaire Général-adjoint : Éric Marester.

Trésorier : David Terrier

Trésorier-adjoint : Vincent Muratori.

Membres

Yunis Abdelhamid, Paul Baysse, Jean Alain Boumsong, Brendan Chardonnet, Joffrey Cuffaut,  Vincent Demarconnay, Clément Depres, Kadidiatou Diani, Régis Gurtner, Ronan Le Crom, Brice Maubleu, Lindsay Rose, Adrien Thomasson, Gaëtan Weissbeck

 

Philippe Piat